Alumit "Alma" Britomartis, la douce assassine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alumit "Alma" Britomartis, la douce assassine.

Message par Alumit Britomartis le Dim 25 Jan - 16:47

Alumit "Alma" Britomartis

« From now on, you shall become the prisoner of my wit. »


Physique et Santé


Assez petite, Alumit possède une silhouette plutôt svelte, qui s'apparente davantage à ses compagnes infantiles. Sa chevelure nuit, courte et souple, encadre des traits traîtres, et un regard ambre virant au miel, sensiblement expressif. Assez pâle, son maintien est relativement rigide. Elle possède une expression qui l'empêche, au grand dam de ses rares amis (s'ils ne sont pas morts toutefois), d'aisément plaire à autrui. En effet, si elle se cache souvent derrière un sourire sibyllin comme rieur, et aime faire part de ses humeurs, qui se révèlent la plupart du temps, fausses, n'importe quel "mortel" sentirait qu'elle n'est pas sans danger d'une certaine façon. Mais cela n'est pas encore le sujet.

La jeune femme apprécie porter une modeste robe noire, allant jusqu'aux genoux, des souliers bon-marché (elle avoue préférer avoir les pieds nus et ne perdra pas une chance pour s'en débarrasser) et un pendentif aigue-marine entouré de  qui contiendrait, à ce qu'elle prétend, un certain papier qu'elle refuse évidemment de montrer ne serait-ce qu'un seul bout. Noblesse oblige, déclarait-elle. Dans les faits, il semblerait qu'elle l'ait volé, mais sous volonté de son ancien propriétaire. La requête est tout aussi excentrique.

En ce qui concerne sa santé physique, il faut dire qu'elle n'y prête pas vraiment attention. Son enveloppe et l'état actuel de son corps fait qu'Alumit n'a pas besoin de se préoccuper des maux matériels et charnels qui tourment l'anatomie des "mortels", comme elle apprécie le rappeler si elle en a l'occasion. Si elle peut se permettre de vouloir se mettre en valeur, ou pas, selon l'intensité de son ennui, en général elle ne s'en soucierait guère. Sa forme actuelle a décidé d'arborer un paraître nonchalant, voire plus proche du sauvage que du surfait.

De fait, son être est plus proche du concept, de l'idée, que d'un corps humain. Car elle est l'incarnation de ce qui serait communément accepté comme le savoir, au moins sans temporalité. Long story in short, une sorte une de matière autonome qui a développé une certaine conscience au contact de l'humanité, et qui a pu interagir avec dans l'ombre.

De plus, très peu de personnes peuvent découvrir sa véritable forme, qui incarne l'ineffable : il n'y a pas encore de mot pour la décrire, mais le plus proche adjectif serait « monstrueux ». Il est cependant euphémique pour décrire la « chose ». Seules les personnes qui ont commis un acte contre la Nature peuvent la voir. A contrario, elle peut prendre les traits de la personne la plus désirable, si son souhait est de détenir le « savoir ultime », soit le « dernier pas de l'Humanité ».

D'un autre côté, sa santé mentale s'est détériorée au fil des années, des siècles, des millénaires. Au sens figuré, seulement. Le temps n'avait plus de sens pour elle et la seconde s'approchait de l'éternité, puis inversement, jusqu'à ce qu'elle n'en ait plus la mesure. Par conséquent, la notion d'existence lui semble plutôt obscur. Et selon les conventions humaines aussi, qui l'avaient façonnées, intéressées, enfin lassées. Un cycle qui se répétait par époques. Il serait plus juste de parler d'une stabilité et bienséance morales. N'ayant pas de personnalité véritablement définie, il lui arrive de changer de persona, quand elle a oublié à quoi elle ressemblerait auparavant, ou qu'elle n'en a plus rien à soutirer. Au fond d'elle, malgré tout son expérience et son indifférence face à la répétition des événements, tragiques ou non, elle garde un traumatisme que l'on omettra. C'est la raison pour laquelle elle refuse de s'attacher en dehors du masque qu'elle incarne à quelqu'un (aussi cliché que cela puisse paraître, en fait). 

Mentalité

Extérieurement et au premier abord, Alumit a presque tout pour plaire, que ce soit au niveau de la personnalité ou bien du physique. Et un sourire assez énigmatique pour attirer les plus curieux et audacieux. Un autre point particulier serait qu'elle apprécie demeurer silencieuse et sourire. La plupart du temps sans regarder quelque chose en particulier, de plus.
Cependant, si elle adopte un comportement affable et aimable, elle est capable de manipuler pour parvenir à ses fins, ou par ennui, décide de fabriquer manuellement de toutes pièces une petite tragédie, ou comédie. Ou bien les deux à la fois, étant souvent voisins comme complémentaire à ses yeux. Elle avait surtout l'habitude de le faire à l'aube de son existence, en d'autres termes ses premières années.

Néanmoins, elle considère être au-delà du bien et du mal, il lui arrive de vouloir aider quelques humains à voir leur rêve se réaliser, et renforcer les liens entre eux par un quelconque scénario. Tout cela, du moment que ces éléments rentrent dans une équation de la distraction. Dans un cadre d'expérimentation et d'innovation. Son expérience a fait qu'elle a des intervalles de repos, ce qui signifie que durant les derniers siècles, elle n'a fait que dormir. Son réveil est aléatoire.

En privé, il s'agit d'une toute autre personne. Elle s'avère aimante, mais peut montrer un certain dédain quand cela n'entre pas dans ses intérêts qui ont rapport avec son acédie. Cela est le cas par exemple pour les entités que l'on peut détacher d'elle, qu'elle considère comme ses « filles » ou « fils ». Différente des visages masqués qu'elle peut prendre, on pourrait plutôt parler d'existences indépendantes, plus jeunes, séparées et surtout animées. Leur position peut lui être un bénéfice comme un préjudice, selon leur alignement. Dans tous les cas, elles ne durent qu'au maximum que pendant quelques siècles, à moins d'être d'un caractère universel. Il est possible de faire l'analogie à des idéologies, ou religions. Leur durée de vie vont de quelques années, et peuvent s'étendre à des millénaires. En général, assez peu pour qu'on puisse parler de véritable attachement (du moins de sa part, ses filles sont soit dévouées, soit hostiles, soit neutres).
Dans tous les cas, leur origine reste la même. Ainsi que leur fin, soit l'ignorance et les abîmes de l'oubli : Alumit.

avatar
Alumit Britomartis

Messages : 2
Date d'inscription : 25/01/2015
Localisation : Sûrement en train d'errer.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum