Une enfance à Wakiza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une enfance à Wakiza

Message par Cikuq Wakiza le Lun 16 Sep - 17:49

(Bonjour bonjour. Bon, j'ai écrit un one-shot sur l'enfance de Cikuq. Vu que personne utilise jamais cette section, j'ai commencé à l'écrire en cours de grammaire (GRAMMAR ? IN MAH COLLEGE ? (College qui veut dire fac, en anglais. Et oui, y'a pas d'accent.) BREF. Je vous laisse lire, en ajoutant juste que si ça vous plait, j'vais faire la même avec Jake, et peut-être Kaymax.

Ps : Vous fiez plus à la présa de Cikuq, j'ai modifié tellement de choses qu'elle vaut plus rien. Et je pense mettre un lien vers ce sujet sur le sujet de ma présa. Enjoie.)

Nous étions en 2038, dans un petit village Inuit nommé Wakiza. Le village était en effervescence, car le dernier né des Wakiza fêtait ses 5 ans. Les Wakiza étaient la famille chef du village. De génération en génération, ils se transmettaient le flambeau. Les cinq ans d'un Wakiza était une étape importante : il participait à une cérémonie d'introduction, où il apprenait les légendes de son village, et où il se préparait à son enseignement qui durait 5 ans de plus. Ensuite, il apprenait la vie d'un chasseur pendant deux ans, et devenait un homme à 12 ans, lors d'une autre cérémonie, la cérémonie du prophète.

La légende de ce village, dont le nom signifiait "Guerrier déterminé", remontait à la création. Ainsi était-elle contée au jeune Cikuq Wakiza le jour de ses cinq ans :

"-Au début, commençait-elle, il n'y avait que la foudre, et son Dieu : Organa. Ce dieu modela la terre, par la foudre, et créa les continents. Puis, il partagea la terre. Au nord, il y avait la glace. Au sur, le feu. (En effet, les Wakiza ne connaissent que leur pôle nord, ils ne savent pas que le froid est aussi au sud)

Les deux éléments pouvaient se mélanger pour former l'eau salvatrice. Organa partagea les deux zones entre ses deux enfants, qui étaient aussi ses bras droits : Le sud revint à Dorkris, et le Nord à notre Dieu, Gragonia. De l'union de leurs deux âmes naquit l'humanité, à laquelle Organa donna vie. Cependant, les relations entre Dorkris et Gragonia commencèrent à s'envenimer. Suite à une dispute qui fut fatale, ils se déclarèrent la guerre.

Cette guerre dura mille ans.

Dorkris la remporta, mais lui comme son frère étaient au plus mal. Cependant, Dorkris put ainsi agrandir son territoire. Les deux Dieux, épuisés, se retirèrent. Dorkris disparut on ne sait où, et Gragonia se retira au cœur de son territoire pour fonder Wakiza. Mais avant ça, Gragonia lança un défi à son frère : Lorsque l'humanité sera en péril, il choisira un héros, qui sera son prophète. Dorkris en fera de même. Et leurs prophètes combattront. Le vainqueur deviendra une légende, et rendra honneur à son Dieu. Cependant, Dorkris refusa. Organa intervint, et ajouta : "Je choisirais moi aussi un héros. Si je réussis à vaincre vos deux héros, vous cesserez vos querelles puériles. Si j'échoue, votre héros prendra ma place, et sauvera l'humanité de ce péril."

Dorkris eut un regain d’intérêt et accepta. Il plongea ainsi dans un long sommeil, suivi par Gragonia. Organa continua alors de veiller sur le monde, et il le fait toujours.

Depuis, dès leurs cinq ans, les enfants nés de la famille Wakiza sont élevés comme des futurs prophètes jusqu'à leurs douze ans, où ils deviennent des hommes, et peuvent, d'après Gragonia, être choisis."

Les yeux du dernier né Wakiza brillaient pendant qu'il écoutait patiemment la doyenne finir son histoire.

Il entama donc sa première année d'apprentissage, pour devenir le prophète idéal. Cependant, une rumeur commença à courir dans le village : le jeune homme portait malheur. Il devint vite un bouc émissaire et porta sur lui tous les malheurs du village. Le jour de ses six ans, son père pris la décision de l’exiler hors du village.
Ses frères et soeurs l'accompagnèrent, et lui confièrent une lance sommaire, qui n'était qu'un bout de bois taillé, qu'ils avaient nommé Shiva, d'après le nom de la lance de Gragonia.

Pendant quatre ans ans, il survit. Pêchant avec Shiva, se nourrissant de poissons et d'animaux marins, il vécut au milieu des Morses, dont il devint le chef par la force. Il vainquit en effet le chef des morses dans un duel à mains nues, puis se servit d'une de ses dents pour la fixer au bout de sa lance, et en faire une vraie arme, comme faisaient les chasseurs de son village avec les silex.

Après tout ce temps passé loin de son village, les êtres humains lui manquaient. Ses frères et soeurs lui manquaient. La solitude lui pesait.

Un matin, au réveil, il entendit une voix qui lui commanda de rentrer chez lui. Il lui obéit sans trop savoir pourquoi. Grâce à cette voix, il retrouva le chemin de Wakiza. Mais il ne fut accueilli que par ses frères et soeurs, les autres habitants voyant son retour comme un mauvais présage.Il apprit par ses frères et soeurs la mort de sa mère, qui s'était laissée dépérir pendant son absence, se tenant pour responsable de l'exil de son fils. Il apprit aussi que son père n'avait rien fait pour la sauver. Pris par une impulsion, par le désir de prouver sa valeur aux villageois et par un désir de vengeance, il alla trouver son père, assis sur la plus haute chaise du conseil du village, qu'il nommait son "trône".
"-Père, déclara-t-il, je suis de retour.
-Oh... Cela fait déjà quatre ans. Qui t'a permis de revenir ?
-Le village me manquait.
-Tu n'y as plus ta place.
-Mes frères me manquaient, dit Cikuq en ignorant les paroles de son père.
-Tes frères ? Tu n'as plus de frères, ni de soeurs. Tu n'es plus un Wakiza, Cikuq."

C'en était trop. Son père l'avait exilé, avait laissé sa mère mourir, et maintenant il lui enlevait son honneur ?

"-SIKU WAKIZA ! Moi, CIKUQ WAKIZA, dernier-né des Wakiza, vous défie ! Je mets en jeu mon honneur et ma vie, et espère que vous ferez de même !"

Le chef de famille le regarda, puis rit. Il cessa subitement de rire en attrapa sa lance.

"-Insolent. Fils indigne. Tu apportes le malheur sur le village et en plus tu veux le priver de son chef ? Bien. Je te montrerais pourquoi je suis le chef. Moi, Siku Wakiza, accepte ton défi. Je mets en jeu mon trône, mon honneur, et ma vie !"

Cikuq entama les hostilités. Il attrapa sa lance, qu'il avait fixée sur son dos, et entama un assaut direct vers son ennemi, qui fut aisément évité. Cikuq ne vit pas le coup venir, et la lance de son père entailla son bras droit. Le jeune Wakiza tomba à terre, et vit son père s'approcher, pour l'achever. Il attrapa sa lance puis se releva subitement tout en entamant un coup circulaire pour le faire tomber, mais il échoua. Siku, fou de rage, décida de mettre un terme à ce combat qui avait duré bien trop longtemps à son goût. Il décida de planter sa lance vers Cikuq, puis d'annuler son geste au dernier moment pour briser la garde de son fils et érafler sa main. Cikuq lâcha sa lance. Siku le chargea d'un coup d'épaule, puis le fit tomber. Il hésita une seconde avant d'achever son enfant. Une seconde de trop. Cikuq balaya Siku, se releva, puis attendit que son ennemi se relève. Il frappa d'un grand coup en plein milieu de la lance de son père, qui se brisa. Son père sourit.

"-Vas y, mon enfant. Achève moi. Deviens le chef."

En effet. Un défi entamé devait finir par la mort d'un des combattants. Un ennemi non achevé était déshonoré, et exilé. Pris de remords, il décida d'offrir une mort honorable à son père qui écarta les bras, et transperça son père avec Shiva.

Ainsi, Cikuq Wakiza devint le chef de Wakiza.

Deux ans passèrent.

Le jour de son douzième anniversaire, un bateau s'approcha des rives de Wakiza. Le jeune chef vit la réaction en chaîne se produire de ses propres yeux : un bateau se fracassa sur le rivage a coté de son village, et une armée de monstres déferla sur son village, tuant tous les habitants en un éclair. Cikuq Wakiza survécut, protégé par un halo bleu. Il s'empara de sa lance, par instinct, et vit dessus s'afficher ces quelques mots, en indien, qu'il comprit miraculeusement :"Maim apane hathiyara hoga, apa jo pracina kala ke devata'om aura navikarana ke una logom ke bica sadbhava lane ke", qui signifiait : "Je serais l'arme de celui qui apportera l'harmonie entre les dieux des anciens temps et ceux du renouveau". Il comprit aussi qu'il était l'élu, et qu'il venait de recevoir les pouvoirs de Gragonia. Il élimina les derniers regards-vides restants. Guidé par Gragonia, il entreprit un long voyage vers le sud, vers Dorkris. Il avança vers l'eau, qui se gela sur son passage, toujours protégé par un halo bleu. Il passa trois ans de plus sur la glace, mais celle qu'il créait, cette fois. Il arriva sur le continent, et continua son périple pendant deux années supplémentaires. Ainsi s'acheva l'enfance de Cikuq Wakiza, le jour de ses dix sept ans, lorsqu'il atteignit la citadelle noire, ou Gragonia le libéra de son halo bleu, et lui rendit sa volonté. Cikuq regarda la porte de la citadelle, et entendit soudain un bruit sourd, avant de voir une horde de zombies attaquer un groupe de survivants. Il décida de les rejoindre, et débuta son aventure.

_________________
"Oh, vous savez, ça change pas grand chose d'être un dieu. Vous avez juste des colocataires en plus."-Tao/Cikuq

"On m'a souvent dit que j'étais plutôt froid, comme garçon."
-Cikuq Wakiza


"Tout va s'arranger mon frère, tu verras !"
-Jake Martins


"Personne n'aura jamais mon estime. Sauf peut-être... Non, personne."
-Shaya Bahtaka

"Pour chaque personne gouvernant dans la lumière, il en faut bien un qui gouverne dans l'ombre. Seulement ainsi peut-on atteindre l'équilibre."
-Yumasaki


"Famille, Sciences, et... Et Famille. Ouais, parce que Dieu et la patrie, bof."
-Dr Orwin Wayard.
avatar
Cikuq Wakiza

Messages : 439
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 22
Localisation : L'Outre Monde

Voir le profil de l'utilisateur http://wakflood.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfance à Wakiza

Message par Jason Dark le Lun 16 Sep - 18:23

Tu sais quoi?

Spoiler:
Non,sérieusement,je lis ça tout d'suite.

_________________
TEC>STR>MAG>TEC
avatar
Jason Dark

Messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 21
Localisation : La Citadelle Noire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum